14 janv. 2018

Star Trip d'Eric Senabre. Didier Jeunesse, 2017

Imaginez-vous plonger dans l'Idaho en 1968, être fan d'une série SF et tout un coup partir dans un road trip  à bord d'une  fausse navette spatiale en compagnie d'un héros intergalactique...
Le résumé est un peu succinct, certes, mais il montre toutefois l'état d'esprit un peu déjanté dans lequel il faut être pour apprécier cette fiction aux frontières avec le réel.

Quand je vous aurais dit que durant cette folle aventure vous croiserez les personnages les plus fous qu'il soit ; un acteur-looser, un gérant de motel en perdition, un indien chaman, un révérend insistant, un shérif angoissé... vous comprendrez que vous avez entre les mains une histoire surréaliste, incroyable, tout en étant quelque fois prévisible.

Je n'en dirais pas plus car tout s'envisage, qu'il faut gagner à aller de surprise en surprise, à découvrir ces personnages fortement attachants et plein de caractère, ... et pourtant je ne suis pas complètement entrée en "gravitation" avec cette histoire un peu vintage et hors du commun.

Si ce n'est cette fine ribambelle de personnages bien trempés qui porte à elle seule tout l'intérêt du roman, l'intrigue n'est pas palpitante et il faut creuser pour qualifier cette histoire de roman initiatique, tellement tout cela reste improbable.

Reconnaissons tout de même à ce livre d'être un véritable OVNI  dans le milieu éditorial jeunesse ! Et ça, ça fait du bien !

Alice qui n'a pas décollé avec cette mise en orbite ...

11 janv. 2018

Inséparables de Sarah Crossan. Rageot, 2017

Grace et Tippi sont deux soeurs inséparables. 
Inséparables, tout simplement car elles sont siamoises, rattachées par la hanche. 
Sont-elles un ? Sont-elles deux ? 
Par la voix de Grace, elles essayent de nous faire partager leur quotidien en gardant confiance et humour. Elles s’accommodent de leur mode de vie qui est le seul qu'elles aient connu. Elles ont appris à vivre avec, à s'écouter et  à partager.
Elles ont pourtant certaines certitudes: elles ne connaîtront jamais l'amour, elles ne veulent pas être séparées et elles ne veulent pas être médiatisées comme un monstre de foire.

Alors que la rentrée approche, elle s'apprêtent à faire le grand plongeon et à passer la porte pour la première fois d'un établissement scolaire, entourées d'ados "lambda". 

Comme un journal intime, nous partageons 8 mois de la vie des ces siamoises à la fois étonnantes et fascinantes.
Le sujet interpelle forcément ! Et il est ici plutôt traité de manière soignée et respectueuse.
Mais  la forme de l'ouvrage n'est pas des moindres et l'écriture en vers valorise fortement ce texte : un rythme assez lent s'impose à nous et nous transporte jusqu'à une fin bouleversante. 

Un livre finalement assez étonnant de délicatesse qui nous parle d'une très belle histoire d'amour fraternel mais qui reste pour moi très embelli par la forme d'écriture.

Alice, qui vous invite à vous faire votre propre avis ...


7 janv. 2018

Un détective très très très spécial de Romain Puertolas. La joie de lire, 2017

Ce qui se passe dans la tête de Gaspard n'est pas toujours très simple. Il faut suivre ses associations d'idées, ses préoccupations, l'importance qu'il donne aux détails...
Car Gaspard est une de ces personnes à part qui nous déstabilise un  peu : Gaspard est trisomique. 

Mais cela ne l'empêche pas de travailler ! Il cumule d'ailleurs deux petits jobs : vendeur de souvenirs parisiens le matin et "nez" pour tester des déodorants l'après-midi. Mais cette vie bien réglée va s'arrêter brutalement alors qu'il va perdre ses deux patrons dans le même accident d'avion.

Bizarre me direz-vous ... oui mais pas aussi bizarre que tout ce qui se passe dans la tête de Gaspard. Alors on se laisse porter par la suite de ses aventures qui vont amener Gaspard dans un centre d'éducation en tant que détective.

C'est un drôle de héros, ce Gaspard ! Toujours optimiste, jamais abattu, d'une curiosité sans fin avec toujours un petit regard caustique sur ce qui l'entoure... il en devient attachant.
Que dire de la chute finale ? Elle est renversante et en surprendra plus d'un !

A votre tour, je vous propose de vous laisser embarquer dans cette lecture qui s'apprécie comme un joli petit moment de bonheur  !

(Edité en Jeunesse, je me demande ce qu'en penseront nos ados ... si vous avez des retours, je suis preneuse !!!)

5 janv. 2018

Une fille de ... de Jo Witek. Actes Sud, 2017



Dans l’univers brutal des trottoirs, Hanna est la fille d’une prostituée.

A 15 ans, elle lutte contre la violence, les ragots et la honte. 


Cette honte qui ne la quitte plus depuis que toute petite elle a compris ce que faisait sa mère pour payer le loyer.

Cette honte qui l’empêche d’assumer ce métier difficile à avouer.

Cette honte qui l’empêche de s’unir aux autres et d’avoir des amitiés durables.



Aujourd’hui, elle s’ouvre à nous comme pour mieux accepter la réalité de  sa vie familiale, comme pour s’obliger à ne plus la fuir, comme pour accepter irrémédiablement qu’elle est la fille d’un client parmi tant d’autres.


Elle a longtemps chaussé ses baskets et enfilé les kilomètres pour  se changer les idées mais aujourd’hui,  elle a décidé de dire la vérité. 


Son monologue nous plonge magistralement dans la tête d’une gamine qui a grandi trop vite mais aussi dans le parcours chaotique de sa mère, prostituée, et de l’amour indéfectible qui les unit. 


C’est fort, c’est beau, cela va bien au-delà de tous les clichés, c’est à la fois douloureux et courageux.

Un texte vibrant qui se lit d’un seul tenant.

Bravo.

3 janv. 2018

Loupé de Christian Voltz. Le Rouergue, 2017

Il y a des histoires qui se passent de texte tellement les illustrations se suffisent à elles seules !

Loupé, c'est le choc de deux générations : il ya le petit vieux sagement assis sur son banc qui attend tranquillement le bus ; et puis il y a le jeune, épaules voûtées, casque sur les oreilles qui souffle à l'idée de patienter 20 minutes en attendant l'arrivée du fameux bus. 
Il sort alors son téléphone portable, agite ses doigts sur des jeux en réseau, envoie des SMS pour ne rien dire, n'oublie pas de faire un selfie, de le partager illico presto sur les réseaux sociaux, de s'empresser de regarder les notifications qui arrivent, de rebrancher son casque sur ses oreilles ... pendant que le petit vieux et son sourire en coin semble toujours impassible.

Et puis voilà que le bus arrive et que le jeune a bien peur d'avoir loupé quelque chose ....

Quel beau grand écart entre l'esprit contemplatif et la sagesse de l'un et les oeillères et la consommation immédiate de l'autre ! 
C'est plutôt bien vu et forcément cela nous renvoie à nos propres pratiques !

La chute est impeccable et comme toujours avec Christian Voltz, cela fourmille de détails perceptibles et appréciables à la deuxième lecture ! 
J'adooore !


Retrouvez l'avis de 
mes copinautes Pépita et Chlopitille