14 août 2017

Flow de Mikaël Thévenot. Didier jeunesse, 2016

Alors qu'il souffre de migraines inexpliquées, Josh, 16 ans découvre qu'il a le don d'entrer en complète immersion dans le flow d'autrui ;  autrement dit de lire dans les pensées des personnes qui l'entourent.
A la fois étrange et révélatrice, la découverte de cette aptitude survient alors qu'un pirate informatique lui laisse d'énigmatiques messages sur son ordinateur.
Pendant ce temps là, aux Etats-Unis, le FBI mène son enquête sur l'étrange accident du professeur Cooper et la disparition de sa collègue Jenny, qui se trouve être la mère de Josh.

Le lecteur consciencieux attend bien sûr que les deux intrigues se rejoignent et j'avoue que les événements sont plutôt prévisibles. Mais malgré tout, l'histoire reste convaincante et l'on s'y plonge assez facilement.
Une lecture sans surprise mais avec des personnages attachants pour qui l'on a rapidement beaucoup de sympathie.
Mikaël Thévenot manie avec aisance les tensions psychologiques, les incursions dans le paranormal, la quête initiatique et l'enquête policière.

On espère une suite encore plus poussée (plongée dans la télépathie, les neurosciences ?), alors que Josh vient de traverser l'Atlantique ...


11 août 2017

Les pluies de Vincent Villeminot. Fleurus, 2016

Depuis des mois, le ciel est chargé et il pleut sans discontinuer sur la planète.
La catastrophe est inévitable sous cet enfer diluvien : les fleuves débordent, la vague grossit et emporte tout sur son passage. Des villages entiers sont rayés de la carte et les habitants qui le peuvent encore, fuient cette apocalypse annoncée.
Parmi eux, quatre adolescents et un bébé organisent leur survie à force d'entraide et de courage.
L'aventure commence et sera inévitablement semée d'embûches ; les rebondissements sont nombreux et le danger permanent.
Avec eux nous luttons contre les intempéries, la gravité et l'urgence de la situation.

En cinq parties bien distinctes l'auteur nous plonge au cœur de la débâcle en alternant rythme haletant et passages plus introspectifs. La situation comme les personnages nous paraissent alors presque crédibles. (Je mets un petit bémol sur le passage avec les requins, un peu trop incroyable pour moi).

On retrouve tous les éléments d'un bon roman d'aventure (quête, séparation, danger, amour, ..) dans une ambiance de science-fiction.
Et cela devient tellement prenant que l'on a qu'une hâte...la parution du tome 2 à l'automne prochain ! (Et pourtant, je ne suis pas fan de séries !)

Alice, patiente ...

9 août 2017

Ciels rouges : sur la route de la soie d'Isabelle Simler. Editions Courtes et longues, 2017.

Avoir entre les mains Ciel rouges: sur la route de la soie, c'est tenir un objet précieux qui s'apparente à la fois à un carnet de voyage, à un calepin d'artiste, à un livret d'entomologiste et à un documentaire réaliste.
Et c'est peu dire le trésor intime qu'Isabelle Simler nous offre là !

De retour d'un voyage en Chine, l'auteur pose sur le papier son talent artistique pour nous transporter avec elle sur les traces d'une princesse papillon, observant minutieusement leur métamorphose.
Le long de la route de la soie qui serpente au nord-est du pays, à travers les vergers et les champs de coton, au milieu de villes fantômes, derrière des dunes de sable, non loin de yourtes kazakhes... on suit leur cheminement, le temps d'un soleil couchant. 

Les paysages défilent et s'ouvrent alors devant nous toute l'histoire et la culture de ce pays. 
Véritable féerie biologique, les insectes, les plantes, les pierres, les arbres, les animaux, ... se mêlent à la vie quotidienne de peuples nomades et de ruines anciennes. 

Le trait vif et sec offre des courbes et des sensations avec maîtrise et précision.
Le couleurs éclatantes et flamboyantes aveuglent et colorent notre regard.

Avec un grand respect et une douceur non dissimulée, Isabelle Simler traduit splendidement la beauté d'un monde qui donne envie de s'attarder.

Alice, époustouflée...

Retrouvez l'avis de 


Un livre découvert dans une enveloppe joliment décorée, 
à l'occasion de notre swap d'été  !

7 août 2017

Nageur comme Fossile de Natacha Andriamirado et Delphine Renon. Hélium, 2017

Fossile le crocodile est un crocodile a petites lunettes bleues et à short de bain à fleurs. 
Avec tout son tas d'amis, le voilà prêt pour une virée à la plage !

Epuisettes sur l'épaule, masques et tubas dans le panier, parasol pour s'abriter... tout le monde est bien équipé pour cette journée qui s'annonce chaude et ensoleillée.
Une fois installés, c'est surf et jonglage pour les uns et farniente et bronzage pour les autres.
Oui, mais voilà, sans que l'on s'en rende compte, la marée monte ... et alors que tout le monde est dans l'eau, Fossile, stoïque, est de moins en moins à l'aise...
Pas de crainte, pas de panique, on garde le sourire !

Des phrases courtes dans ce joli petit bazar bien organisé où il y a tout un tas de personnages à observer et des indices à retrouver.
Plutôt malin cet album cherche-et-trouve qui invite tout le monde à se jeter à l'eau !

C'est la première fois que je faisais connaissance avec Fossile qui, parait-il, a déjà vécu d'autres aventures.
J'ai hâte de lire ça !


Alice, sur la plage en plein été ...

4 août 2017

Le souffle de l'été d'Anne Cortey et Anaïs Massini. Grasset, 2017

Parce que l'été, le temps semble s'être arrêté.
Parce que l'été est l'occasion de vacances ensoleillées.
Parce que l'été naissent des souvenirs inoubliables.
Parce que l'été se savourent des simples moments de partage.
Parce que l'été, on a envie de belles amitiés. 
Parce que l'été est une parenthèse enchantée...

Kimi et Shiro nous proposent de partager avec eux 4 moments suspendus où juste prédomine le bonheur d'être ensemble et de rêver. On y croise des châteaux de sable, des cerfs-volants, des étoiles filantes, des sardines bleues à reflet dorées, des voiliers blancs sur la ligne d'horizon... et toute la richesse de leur imagination.

"Le souffle d'un été", le monde est beau, les promesses précieuses et le partage inestimable.
On se sent juste libre et heureux...

Alice, apprend à savourer...

Retrouvez l'avis de
 ma copinaute Pepita

Rappelez vous : 
Un livre trouvé dans une enveloppe surprise à l'occasion de notre swap d'été


2 août 2017

La poule : un imagier à picorer de Laurent Simon. Milan, 2015

Voilà un bon gros imagier qui ne se prend pas au sérieux.
Il y est question de poules, mais ça, vous l'aurez compris...

Autour d'un champ lexical choisis et d'expressions connues de tous, l'auteur s'amuse à nous présenter une jolie poulette blanche dans des situations plutôt décalées. C'est assez moqueur, mais tout a fait juste ceci dit ...

Par un jeu d'interprétation, l'imagier se trouve alors amélioré, voire très documenté. 
C'est risible à souhait !

Pages cartonnées, bords arrondis, illustrations simples et univers trés coloré pour des informations très sérieuses sur ce gallinacé : de quoi avoir un succès assuré !

Alice, qui voit là un peu de Maggi ...
;-)