31 juil. 2017

Patate d'Antonin Louchard. Seuil, 2017

C'est un drôle de nom" Patate" pour un chien ! Ca ressemble quand même à une petite insulte familière ne donnant pas grand cas du niveau d'intelligence de la personne interpellée. Enfin, je dis ça...

Bref, notre chien Patate a pour mission de rapporter, comme tout bon chien, ce que son maître lui envoie. Mais avec un nom pareil, pensez bien, notre toutou ne réagit pas d'un poil !
Alors son maître s'agace un peu et multiplie les envoies en haussant le ton. Ce chien est nigaud ou bien il ne comprend pas le français ?
Rien à faire, Patate n'Est pas coopératif... mais faudrait quand même pas le prendre pour une patate !

Je suis toujours très adepte des formats courts et désopilants d'Antonin Louchard.  Il s'amuse à nous proposer des situations qui dépassent le bon sens ;  rien de tel pour provoquer une bonne tranche de rigolade. 

Trop sérieux s'abstenir !


25 juil. 2017

Voyages de Barroux. A pas de loup, 2016

Ouvrir ce livre, c'est comme prendre une bouffée d'ailleurs à chaque page que l'on tourne.
D'autant que cet album ne s'ouvre pas, non , ...il se déplie...

Notre parfait touriste, à chemise à fleurs, à valises trop grosses, à bob vissé sur la tête, à l'appareil photo jamais bien loin ... est fin prêt pour son voyage.
Un bout de chemin en taxi et le voilà à l'aéroport. 
Pour quelle destination ? Nous n'en savons rien, il doit encore prendre le bateau, attraper le train et, c'est assis sur un scooter que nous le croisons sur les routes italiennes ... a moins qu'il ne traverse le désert à dos de chameau, qu'il ne grimpe dans une montgolfière pour poser les pieds sur la lune avant de se retrouver perdu dans la jungle ...

La forme en accordéon (leporello, quand on veut faire bien) accompagne parfaitement le long périple de notre globe-trotteur qui nous assure un bien beau tour du monde.
Pas besoin de texte, la mise en situation du personnage à chaque illustration est tellement claire que nous avons vite fait d'identifier le continent sur lequel nous nous trouvons, et par monts et par vaux, nous nous sentons prêts à l'accompagner.

Le voyage n'est-il pas la plus belle façon de s'ouvrir à des cultures différentes et à des expériences inédites ?
A coup sûr, bien sûr que oui !

Alice déjà la tête en vacances...




23 juil. 2017

Metal mélodie de Maryvonne Rippert. Milan , 2015

[C'est l'histoire de Luce et de sa mère. 
 ..ou bien l'histoire de Luce SANS sa mère. ]

Luce, ado un peu stéréotypée, en conflit ouvert avec le monde adulte, va devoir apprendre à vivre sans sa mère pour mieux la comprendre et mieux se comprendre. 
Brillante journaliste, sa mère est partie en lui laissant juste une lettre signalant son retour dans 4 mois. En même temps qu'elle cherche à élucider cette disparition, qu'elle fait connaissance avec son passé tumultueux et secret, Luce explore ses propres blessures, se heurte à la confusion des sentiments, chemine pour mieux s'apprivoiser elle-même.

Et puis elle file pour un rendez vous à ne pas manquer en Andalousie. Ce voyage inévitable, bercé de musique, de culture et d'amour sera alors sa porte d'entrée vers sa vie d'adulte. 



C'est l'histoire d'un éveil et d'une métamorphose...
...C'est l'histoire d'amour,  entre une mère et sa fille ...

Alice, éprise...

20 juil. 2017

Le bonheur est un déchet toxique de Manu Causse. Thierry Magnier, 2017

Nathanaël a accompagné son père jusqu'à ses derniers jours sur son lit d'hôpital. A son décès, il croyait rejoindre sa tante et ses cousins dans la banlieue lyonnaise, mais sa mère, dont il ne connaissait pas l'existence, refait surface et demande sa garde. 
L'ado débarque alors en pleine campagne, un milieu hostile où il découvre tous les engagements bios et  écologiques de sa mère vegan et sa lutte contre l'installation d'une décharge. Quel grand écart avec ses origines !
Après le rejet, le mutisme et l'opposition, Nathanaël va finir par apprécier ce nouvel environnement et surtout la jolie Zoé ...
Bien sur l'engagement écologique  est au coeur de ce livre, mais pas que ! Il est aussi question d'un deuil à réaliser, d'une relation à construire, d'une chronique d'un monde rural et de l'évolution d'un ado déraciné.
Au coeur de ce débat de société, j'ai adoré la complicité entre Nathanaël et son père. Même absent, il est toujours là dans un coin de sa tête pour lui prodiguer de bons conseils et l'aider à avancer.

Un roman militant où, avec une pointe d'amusement, Manu Cause s'engage brillamment. 

Alice, sensibilisée...

Retrouvez l'avis 
de ma copinaute Pepita

18 juil. 2017

Rose à petit pois d'Amélie Callot et Geneviève Godbout. La Pastèque, 2016

Moi je l'aime bien Adèle. Vous savez, celle qui tient ce petit café où on aime venir se réchauffer. 


Avec trois fois rien elle a su créer ce lieu de convivialité où tout le monde aime se retrouver, où gentiment l'épicier vient vendre ses produits frais, où elle confectionne de jolis bouquets et où le temps passe sans qu'on le voit défiler. 

Adèle, c'est cette jolie jeune femme, au tablier à pois à l'élégante simplicité, que rien n'arrête et qui sourit à la vie
Mais les jours de pluie, Adèle devient morose et se réfugie au fond de son lit. Comment remettre un peu de rose dans ce jour tout gris ? Des bottes de pluie, un parapluie.. de mystérieux indices ...il n'est pas bien loin l'amoureux transit.

Comme les relations humaines sont  belles et simples ! 
Comme l'authenticité sait nous charmer !
Comme il est si doux de faire plaisir et de se faire plaisir ! 

Voilà vraiment  un album généreux et délicieux ; lumineux comme un rayon de soleil, juste après quelques gouttes de pluie !

Alice, attendrie...

16 juil. 2017

Ne te fie à personne de Vincent Villeminot. Casterman, 2016

La Brigade du Commandant  Markowics est de nouveau en émoi : les attaques de goules se multiplient et sont de plus en plus violentes. Dans son équipe, Diane de Moitié  et Toussaint Fermeture s'agacent ; d'autant que l'enquête leur échappe et est confiée à la Criminelle car, en parallèle, un tueur en série sévit dans la capitale et abat toutes les goules se trouvant sur son chemin. 
Fleur et Adélaïde, quant à elles, filles de Markowics, traversent une période difficile alors que leur mère est morte d'une morsure de goule et que leur père baisse les bras face à leur éducation.

Mais qui sont les goules réellement ? Des gens comme vous et moi, non identifiables, citoyens anonymes. 

Tout le monde est au bord de la rupture, rongé par ses propres blessures, sa fragilité et ses coups durs. 
Et ce que l'on n'imagine pas, c'est l'implication personnelle du passé et de la personnalité de chacun pour arriver à éclaircir le mystère.

Le scénario de ce tome 2 de "La brigade de l'ombre" ne laisse pas de répit, la chasse à l'homme est lancée, la violence est à fleur de peau et Vincent Villeminot ne nous épargne rien.

Un roman noir, énigmatique et haletant  qui frise aisément avec le surnaturel et la folie.

Alice, lecture sous tension ...

13 juil. 2017

Swap d'été #9

Le mois de juillet est vite arrivé et on s'est toutes laissées rattraper par le temps qui filait...
Mais pas question  d'oublier notre swap d'été ! Juste un besoin de le simplifier.

Alors pour cette année, on a choisi de l'alléger et de l'accompagner de mail art ;  l'art d'envoyer des lettres décorées  !
A nous, les ciseaux, les feutres, les bouts de tissus, les morceaux de scotch .... et les petits doigts de fées !

Regardez !

*Un arbre est arrivé !*

Et sous son beau feuillage  de tissu découpé, il cachait deux petites merveilles qui sentent bon la chaleur de l'été, promesse garantie de voyages et d'évasion.



*Eclat de rouge !*


J'ai hâte de partir sous le Ciel rouge d'Isabelle Simler, de m'envoler vers les routes d'Asie, de traverser d'imposants paysages et de rencontrer une princesse papillon.

Et puis plus posément, je partagerai des moments de vacances avec Kimi et Shiro, présage de pur bonheur et de simplicité, comme une parenthèse de tendresse, un sincère Souffle d'été.


Me voila une nouvelle fois enthousiaste et gâtée par un swap sacrément inspiré !
Merci Pépita, toi qui sais si bien résumer...



Bonus : retour sur 







11 juil. 2017

Petit escargot rouge de Rascal. Pastel, 2017

On se laisse d'abord surprendre par le peu d'illustration et par ce petit escargot rouge qui contraste sur le fond noir et blanc.
On s'étonne de l'action qui, à ne pas y paraître, avance tranquillement.
On s'attarde sur l'escargot qui semble parfois apitoyé ou bien émerveillé.
On découvre en une seule phrase que tout est résumé.

C'est qu'il en voit des choses tout au long de sa promenade ce petit escargot !
A son rythme, à petit pas, il va cahin-caha.
Il nous intrigue et nous amuse sans jamais ralentir son pas mais en nous imposant sa lenteur pour apprécier la juste valeur de l'espace-temps !

Minimaliste mais drôlement bien pensé, cet album  regorge d'inventivité !

Alice, contemplative ...

Retrouvez l'avis 
de ma copinaute Bouma




9 juil. 2017

Y 'a pas de héros dans ma famille de Jo Witek. Actes Sud, 2017

Mo et Maurice sont une seule et même personne, un gamin de 10 ans. 
Il est Mo quand il passe la porte de son appartement, celui qui est toujours rempli de monde, où sa mère fait des crêpes par centaines, où la télé diffuse des séries en continue, où son grand  frère hurle après le chien en claquant la porte du frigo, où le langage est familier et l'ambiance plutôt mouvementée.
Il est Maurice sur les bancs de l'école, quand la maîtresse emploi le vocabulaire adéquat, qu'il joue avec son copain Hippolyte, qu'il est à l'écoute, qu'il lève le doigt pour répondre correctement aux questions et que tout est parfaitement ordonné.

Mais rien n'est plus pareil à partir du jour où la mère d'Hippolyte fuit l'appartement de Mo et où, en suivant, Mo découvre dans la maison d'Hippolyte le mur des héros de sa famille. 
Et dans la famille de Mo, ils sont où les héros ? Dans son bazar familial quotidien, il n'y a que des zéros ? Et d'abord, que veut dire "être un héros" ? Peut-être que les ancêtres de Mo étaient des héros cachés ? Mais finalement, qu'est ce qui est le plus important dans la vie ?

Jo Witek pose une plume pleine de bienveillance et de tendresse sur cette parfaite chronique familiale et sociale qui fait s'entrechoquer deux mondes que tout oppose. 
Stéréotypes, préjugés, apparences... en douceur, elle envoie tout balader pour donner du sens à la richesse de la mixité.

Une lecture savoureuse qui  détonne, gentiment..

Alice, emballée...


Retrouvez l'avis de 
ma copinaute Pépita


5 juil. 2017

Connais-tu Pouf ? de Corinne Dreyfuss. Frimousse, 2016.

Pouf est un ours. 
Pas un Nounours, pas un ours-doudou que l'on aime serrer dans ses bras pour être rassuré,  non Pouf est un GROS ours, GROS et poilu, avec de GRAAAAANDES dents, de LOOOONGUES griffes et surtout un gros ventre qui pourrait contenir plusieurs enfants d'un seul coup.

Et le soir, il pousse un cri tellement terrifiant qu'on peut l'entendre au delà des forêts ; de sorte que les enfants qui l'entendent poussent de gros cris eux aussi. 
AAAAAAAAAH, comme c'est effrayant !!

Mais heureusement, Pouf a une maman. Une maman Ourse qui n'est jamais bien loin, qui fait des câlins et qui sait apprendre les bonnes manières. 
Alors, tout rentre dans l'ordre...

Une bonne tête d'ours sympathique, des gros plans, des jeux de répétitions, des surprises, .. sans nul doute nos petits seront conquis par l'histoire de Pouf.

Vous le connaissez le livre à lire et à relire juste au moment du coucher ? Moi je parie sur celui-ci pour les quelques nuits à venir. Une fois amusé et rassuré, l'enfant n'aura plus qu'à se laisser plonger dans les bras de Morphée ... 

Alice et son âme d'enfant ...


Retrouvez l'avis de 
ma copinaute Chlop

3 juil. 2017

Soul breackers de Christophe Lambert. Bayard, 2017

C'est une histoire qui vous happe. 
Dés les premiers chapitres, on sent que l'aventure va être fascinante.
Nous voilà plongé avec Teddy, son père et sa soeur Amy au coeur de l'Amérique des années 30, la période de la grande Dépression, de l'exode de nombreux américains qui espèrent trouver le paradis en Californie. 
Ce roman pourrait s'en tenir à un voyage initiatique ancré dans une réalité historique, mais non, Christophe Lambert va plus loin et mêle à ce périple quelques phénomènes paranormaux, divers sortilèges et des rencontres hasardeuses bienvenues.
C'est ainsi que Teddy va travailler dans les mines,  rencontrer la bande des "Coeurs solitaires", essayer de gagner quelques sous en postulant dans un abattoir, faire la connaissance de Chef l'indien, s'attacher à Mary Jane,  se retrouver dans un hôpital psychiatrique,  ... d'aventures en rebondissements, de l'Arizona à la Nouvelle Orléans retrouvera -t-il l'âme de sa petite soeur, persuadé qu'elle a été enlevée par une troupe de forains  ?
Rien ne lui est épargné, la violence, la famine, la saleté, la magie noire, la torture, l'arrivée de  la menace nazi en Europe ...

La trame est bien ficelée, le fond est très documenté et l'intrigue fantastique complètement intégrée.
Et parce que tout est détaillé, le livre est bien épais ! Des longueurs auraient a mon goût pu être évitées et je me suis permise de survoler certains paragraphes. 

Malgré tout, cette histoire mystérieuse nous emporte ailleurs et m'a rapproché d'une lointaine lecture adolescente "Les raisins de la colère" de John Steinbeck.

Alice, qui ne pensait pas y arriver ...