9 oct. 2017

Double faute d'Isabelle Padanzopoulos. Gallimard, 2016

Sous la houlette de leur père, Ulysse et Ludovic ne vivent que pour la compétition. Dés l'aube et jusque tard dans la soirée, ils courent, frappent des balles et se font discrets face aux exigences et aux sautes d'humeur paternelles. Le court de tennis est leur terrain de jeu et les médailles se ramassent à foison.
Mais à l'adolescence, Ulysse se blesse, décide de ranger les raquettes et de renoncer à la compétition. Seul alors son frère porte les rêves de son père,  jusqu'au jour où il s'écroule en plein match.

Certes nous avons ici une histoire de sportifs poussés à la prouesse par un père intransigeant,  mais c'est surtout l'histoire d'une famille qui vole en éclat, d'une fratrie rivale, d'une colère enfouie,  d'un besoin de reconnaissance et  d'un silence pesant.
Entre ces pages, nous vivons une tragédie contemporaine percutante et bouleversante faite de contradictions et de liberté.
Isabelle Padanzopoulos sait trouver les mots justes et creuse jusqu'à la fine psychologie des personnages pour nous tordre les boyaux et nous insurger.
Ce roman est un véritable cri de l'intérieur, assez perçant pour ne pas nous laisser indifférent.

5 oct. 2017

Champion de Christophe Léon. La joie de lire, 2017.

Ils sont 6 ados, unis autour d'un seul et même événement : la disparition de l'un d'entre eux,  Brandon.
Lauryane l'a vu, par sa fenêtre, passer dans la rue alors qu'au loin fonçait un bolide conduit par Luc. A ses côtés, Louella, sa passagère, se souvient que le véhicule a percuté quelque chose.
David, autiste est rapidement accusé, car on a retrouvé le téléphone de Brandon dans sa chambre.
Quant à la discrète Abigail, elle cache à son entourage sa relation amoureuse avec la victime.

Nous suivons chacun indépendamment les uns des autres, mais rapidement tout se construit, tout s'imbrique. 
Chacun a son cas de conscience ; chacun a fait un mauvais choix : Lauryane n'a t-elle pas détourné le regard ? Louella va -t-elle continuer de se taire sous la pression de Luc ? David est-il vraiment coupable ? Brandon est-il réellement le sportif dont l'image lui colle à la peau ? 
Aucun ne semble innocent et tous pourrait être soupçonnés.

Ca se passe souvent comme ça avec Christophe Léon : il a l'art et la manière de jouer subtilement avec des parcours de vie pour aborder des questions sociètales qui ne nous laissent pas indifférent. La fin ouverte peu laisser confus ou amener à réfléchir, mais en tout cas, rien ne la laissait transparaître.

Un roman, sur fond d'enquête, qui se lit vite et bien.






4 oct. 2017

Minute papillon de Gaétan Dorémus. Rouergue, 2017

Que manger quand on est une chenille non végétarienne ? 
Rien à faire des légumes et des fruits du jardin !  Ce que notre chenille préfère ce sont les protéines de poissons, d'oiseau, de petits lutins et même de dinosaures ! 
Difficile d'en trouver dans le potager me direz-vous ! Alors, faute de mieux, tout en râlant, elle picore du bout des lèvres les aubergines, poires, tomates, potimarrons...qui la colorent au fur et mesure tel un bel arc-en-ciel. Mais la chenille, vous le savez, ne reste pas longtemps chenille ...

Cet album est foisonnant ! Il offre de multiples niveaux de lecture que chacun aura plaisir à s'approprier.
Sur la page de gauche, telle une belle planche encyclopédique, chaque légume est dessiné sous toute ses coutures. Il s'anime même et devient monstre, nuage, oiseau, visage, baleine...
Sur la page de droite, un dialogue s'installe entre le narrateur et la chenille comme pour nous inviter à regarder de plus prés la page de gauche. 
Tout s'organise parfaitement entre texte et image, à vous de choisir, si vous voulez vous documenter, vous amuser, vous laisser emporter par une histoire racontée ...

Joli travail de Gaétan Dorémus pour nous amener sur les chemins de la botanique et revisiter la métamorphose de la chenille en beau papillon !

Retrouvez l'avis de 
ma copinaute Pepita